Le Sang

Prix et mentions

« Prix Hamilton literary for non-fiction 2014 » pour la version anglaise.
Parution : 2014
352 pages

Version papier : ISBN 9782890244238 – 27,95 $
Version PDF : ISBN 9782890244245 – 19,99 $
Version ePub : ISBN 9782890244252 – 19,99 $
Feuilleter le livre
Où acheter ce livre?

Le Sang

essence de la vie

traduit de l'anglais par Carole Noël

Ce livre audacieux retrace l’histoire scientifique et sociale du sang et montre les multiples façons dont il nous unit et nous divise de nos jours. Au-delà des fonctions du sang dans l’organisme, Lawrence Hill s’intéresse à la façon dont le sang occupe l’esprit humain et comment il structure notre perception de nous-mêmes et de notre appartenance. Les religions, la littérature, la peinture, les sports et l’actualité nous parlent abondamment de sang offert, sacrifié, répandu, maudit ou dopé.

Nos connaissances sur le sang ont évolué au cours des siècles. La médecine a fait des progrès immenses dans ce domaine depuis les premières transfusions sanguines qui datent de l’époque de la Première Guerre mondiale. Nous savons que le sang circule dans les artères et les veines de tous les êtres humains et y remplit les mêmes fonctions. Toutefois, le concept erroné d’une « différence dans la nature du sang humain » a défini et séparé les hommes selon la couleur, la classe et la nation. Le concept de « sang pur », quant à lui, a engendré des génocides et des nettoyages ethniques (L’Holocauste, le Rwanda, l’ex-Yougoslavie…). Ce même concept de « sang pur » a aussi établi des règles qui définissent l’appartenance à une famille ou à un groupe culturel, le droit à la citoyenneté ou l’expulsion d’un pays, l’accès ou non à certains privilèges, la pauvreté en héritage ou le pouvoir de gouverner des masses (le sang bleu des rois) ; il a aussi dicté les critères de l’honnêteté ou de la tricherie dans les sports.

Ce livre est la traduction des 5 conférences prononcées par Lawrence Hill, dans le cadre du programme des Conférences Massey, et diffusées en novembre 2013 sous le titre Blood : The stuff of life sur les ondes de la radio de la CBC.

LE SANG,essence de la vie est un livre fascinant et audacieux qui montre combien le sang demeure, dans notre culture, un déterminant puissant et tenace de l’identité et de la xénophobie. Bien documenté, Lawrence Hill propose une réflexion éclairée sur le sang comme marqueur historique et contemporain et pose des jalons pour la construction d’une véritable solidarité entre les humains, tous frères de sang.

Un essai passionnant, à lire absolument.

Échos des médias

« L’auteur du roman Aminata, Lawrence Hill, publie Le sang, essence de la vie, un essai dans lequel il se penche sur les multiples représentations du sang dans notre culture. Difficile de refermer ce livre une fois qu’on l’a commencé. »
Éric Dupont, L’Actualité

« Un traumatisme de jeunesse – une sanglante, bien que mineure blessure au bras – a amené l’auteur d’Aminata à s’intéresser au sang. On s’en réjouit, car l’auteur traverse les époques et multiplie les détours dans cet univers où se rencontrent race, sport et identité. Fascinant ! »
Dominique Lemieux, Les Libraires

« L’auteur du bouleversant roman AMINATA signe un essai intrigant sur la perception du sang à travers l’histoire. Transfusion, métissage, droits raciaux, royauté : tous les angles sont couverts pour montrer à quel point les influences de cette perception sont encore nombreuses. »
Josée Lapointe, La Presse

Voir aussi

Obsédée de la perfection

Obsédée de la perfection

Collection «Psychanalyse»
258 pages
Parution : 1996
25,95 $
Palestine : Le refus de disparaître

Palestine : Le refus de disparaître

Collection «Société»
240 pages
Parution : 2005
25,00 $
Le Corps à l'écran

Le Corps à l'écran

La mutation du corps par l'art écranique

Collection «Société»
276 pages
Parution : 2005
28,95 $

Vos commentaires

Il n’y a encore aucun commentaire. Soyez le premier à vous exprimer!

Votre commentaire

Veillez à demeurer respectueux et à rédiger votre commentaire en bon français. Nous nous réservons le droit de modérer les contributions que nous jugerons inappropriées ou non pertinentes.