UN GRAND DESTIN
Parution : 2012
344 pages

Version papier : ISBN 9782890242197 – 29,95 $
Version PDF : ISBN 9782890242289 – 21,99 $
Version ePub : ISBN 9782890242296 – 21,99 $
Feuilleter le livre
Où acheter ce livre?

UN GRAND DESTIN

Traduit de l'anglais par Robert Paquin
Collection «Traduction»
Premier roman, drôle et profond, sur la vie dans les tranchées journalistiques, par l'auteur du best-seller The Book of Negroes, lauréat du Commonwealth Writers' Prize, traduit en français sous le titre AMINATA.

Dans UN GRAND DESTIN, on retrouve avec plaisir l'auteur d'AMINATA. Là encore, Lawrence Hill réussit à captiver notre intérêt et nous emporte dans le tourbillon de la vie d'un jeune reporter noir.

Nous sommes au début des années 1980. Mahatma Grafton vient de décrocher un emploi dans un quotidien de Winnipeg. C'est son premier poste. Avant même son arrivée, les journalistes s'amusent à deviner d'où il peut bien venir… On parie sur ses origines. C'est le seul Noir dans la salle des nouvelles.

Racisme, ségrégation, pauvreté, éthique de la presse, conflits entre francophones et anglophones, violence dans le sport (hockey) et violence policière dans les manifs sont des thèmes évoqués dans ce roman. Hill a choisi, pour dénoncer ces travers sociaux, de les caricaturer. Il a choisi le ton de la comédie. Il s'en donne à cœur joie pour nous livrer une brillante parodie de la réalité.

Une foule de personnages défilent autour de Grafton qu'on suit dans ses différents reportages. Jake, un assisté social, se fait arrêter (incident de l'aspirateur) et sera plus tard invité en Nouvelle-Zélande par un organisme de lutte contre la pauvreté. Yoyo, le journaliste camerounais en stage à Winnipeg. Slade en quête de scoops. Et Don Betts, le rédacteur en chef du journal The Herald prêt à inventer des scandales pour concurrencer les autres journaux. Le maire communiste. Ben, le père de Mahatma, ancien porteur pour la compagnie de chemin de fer, qui rêve d'un grand destin pour son fils. Et la gentille secrétaire du maire qui ne déplaît pas du tout à Mahatma.

Échos des médias

« Quel curieux cocktail ! La question linguistique côtoie le terrible problème de la pauvreté, le drame racial et les interrogations métaphysiques sur le sens de la vie. Lawrence Hill donne parfois l'impression de marcher aisément sur le fil du rasoir. Les pieds nus, évidemment. »
Dany Laferrière

« Une comédie humaine racontée d'une main légère et douce, dont la construction intelligente dépasse les attentes pour un premier roman. […] Le roman mérite de devenir un succès de librairie. »
Winnipeg Free Press

« Dans son premier roman, Lawrence Hill utilise la comédie pour façonner une histoire d'une froide réalité, fidèle à son époque, et qui finit par nous faire rire jaune. Il captive le lecteur par le ton tout à fait naturel d'un texte drôle, tout en abordant le triste état des relations interraciales dans notre pays. »
The Globe and Mail

« J'attends depuis longtemps le moment d'utiliser l'expression « une histoire qui a du piquant » et ce roman m'en offre l'occasion. Un grand destin n'est pas seulement une histoire qui a du piquant, c'est un roman drôle, sage et rempli de gens merveilleux. »
Paul Quarrington

Voir aussi

La Constellation du Cygne

La Constellation du Cygne

Collection «Littérature»
182 pages
Parution : 1985
11,95 $
Revoir Nevers

Revoir Nevers

Collection «PLUME»
80 pages
Parution : 2006
15,95 $
L'Enfant de la batture

L'Enfant de la batture

Collection «Littérature»
156 pages
Parution : 1988
12,95 $

Vos commentaires

Il n’y a encore aucun commentaire. Soyez le premier à vous exprimer!

Votre commentaire

Veillez à demeurer respectueux et à rédiger votre commentaire en bon français. Nous nous réservons le droit de modérer les contributions que nous jugerons inappropriées ou non pertinentes.