Les Oiseaux de Saint-John Perse

Prix et mentions

Prix du Gouverneur général 1995
Parution : 1994
198 pages

Version papier : ISBN 9782890240889 – 19,95 $
Où acheter ce livre?

Les Oiseaux de Saint-John Perse

Collection «Littérature»
Maurice et Estelle habitent dans un appartement de la rue Laurier, mais bientôt le CLSC les obligera à déménager dans un manoir de l'âge d'or.

Quand Josée, une auxiliaire familiale, entre dans leur vie, ils recommencent à rêver et à parler de voyages : Montebello, New York, Berlin, Monaco, Florence. Des souvenirs refont surface...

Jadis, ils ont connu l'amour, ils ont côtoyé des célébrités, ils ont frôlé la gloire. Pourquoi le monde s'est-il brusquement teinté d'indifférence à leur égard ?

Échos des médias

« Un roman à l'écriture achevée, somptueuse par moments, où l'écrivain nous propose, à travers un fourmillement d'anecdotes quotidiennes et de souvenirs candides ou cruels, une réflexion sur la vieillesse et ses aléas [...]. »
Marie-Claire Girard, Le Devoir

« Roman de la vieillesse errante, des ravages de l'âge sur les corps et les esprits, Les Oiseaux de Saint-John Perse déchire l'âme sans faire de tapage. [...…] L'émotion, dans ces pages, bouleverse plus qu'elle ne rassure. Passant du lyrisme visionnaire au réalisme pudique au gré des états d'âme de la narratrice et des soubresauts de conscience du vieux couple égaré, Les Oiseaux de Saint-John Perse distille une beauté malaisé dont la romancière Nicole Houde possède le troublant secret. »
Louis Cornellier, Le Devoir

Voir aussi

Comme les nuages

Comme les nuages

Collection «PLUME»
140 pages
Parution : 2017
20,95 $
L'Écran brisé

L'Écran brisé

Collection «Littérature»
148 pages
Parution : 1986
12,95 $
Alice comme une rumeur

Alice comme une rumeur

Collection «Littérature»
225 pages
Parution : 1996
19,95 $

Vos commentaires

Il n’y a encore aucun commentaire. Soyez le premier à vous exprimer!

Votre commentaire

Veillez à demeurer respectueux et à rédiger votre commentaire en bon français. Nous nous réservons le droit de modérer les contributions que nous jugerons inappropriées ou non pertinentes.