L'Homme qui pesait plus lourd nu qu'habillé
Parution : 1999
138 pages

Version papier : ISBN 9782890241343 – 18,95 $
Où acheter ce livre?

L'Homme qui pesait plus lourd nu qu'habillé

Collection «Littérature»
D'entrée de jeu, le titre donne le ton, car n'est-ce pas une troublante affirmation que celle-là, qui prétend remettre en question les lois les plus élémentaires de la physique ?

Un jeune homme brillant, invente une terrible machine capable d'analyser les intentions d'un interlocuteur à partir des modulations de sa voix. C'est vite la gloire et la fortune pour lui... Tous veulent savoir qui leur ment et qui leur dit la vérité. Mais en quelques mois à peine, l'angoisse et la panique s'installent chez les politiciens et les financiers du monde entier. Personne n'ose plus faire de discours, craignant le verdict implacable de Verity. La double nature du langage est dévoilée, les paroles les plus innocentes laissent découvrir leur duplicité. Devant le mensonge généralisé, les gens se désintéressent de la radio et de la télévision, même le pape redoute les micros, et les amants se taisent... C'est le chaos.

Un roman bien ancré dans les préoccupations de notre époque. Original et captivant. Un style limpide, vif, et de l'humour.

Échos des médias

« L'Homme qui pesait plus lourd nu qu'habillé, serait donc également un roman carnavalesque, une farce au second degré où surgit de loin en loin une critique acerbe du monde contemporain, où sont moqués la publicité et ces personnages publics, si friands des micros et des caméras. […...] C'est une superbe interrogation de notre rapport à la connaissance, à la réalité. »
Robert Chartrand, Le Devoir.

« [Élie] se démarque par la qualité de son écriture et la profondeur de ses préoccupations. Une narration d'un type singulier, qui s'énonce au « vous », et introduit une forme de distance familière. Et on découvre, non sans émerveillement, la discipline qu'impose un style travaillé. Avec L'Homme qui pesait plus lourd nu qu'habillé, Élie s'interroge sur la mort et l'amour, l'illusion et la réalité, le connu et l'inconnu, sur la frontière entre le passé et l'avenir, entre la vérité et le mensonge, enfin, sur l'écrit et l'oral. Littéraires, philosophes et linguistes ont de quoi se mettre sous la dent. Les scientifiques aussi.
Osée Kamga, Magazine Ici

Voir aussi

Sointula

Sointula

Collection «Traduction»
504 pages
Parution : 2009
29,95 $
Jamais le vendredi

Jamais le vendredi

Collection «Littérature»
176 pages
Parution : 1992
18,95 $
Quenamican

Quenamican

Collection «Littérature»
258 pages
Parution : 2005
24,95 $

Vos commentaires

Il n’y a encore aucun commentaire. Soyez le premier à vous exprimer!

Votre commentaire

Veillez à demeurer respectueux et à rédiger votre commentaire en bon français. Nous nous réservons le droit de modérer les contributions que nous jugerons inappropriées ou non pertinentes.