La Femme du stalinien
Parution : 2010
156 pages

Version papier : ISBN 9782890241985 – 21,95 $
Version PDF : ISBN 9782890242791 – 15,99 $
Version ePub : ISBN 9782890243705 – 15,99 $
Feuilleter le livre
Où acheter ce livre?

La Femme du stalinien

Collection «PLUME»
Louise Aubert prend la décision de quitter Mathieu Lord quand celui-ci entre au parti stalinien. Quinze ans plus tard, elle lui écrit une lettre dans laquelle, avec lucidité et courage, elle ose exprimer sa vision de leur histoire commune, marquée par l'absence de partage, l'autoritarisme et la cruauté mentale, au nom de l'amour.

Dans le récit qui suit cette lettre, Louise se remémore, au fil des phrases notées dans ses cahiers, chacune des séquences de sa rupture avec Mathieu et démasque la duplicité d'une avant-garde intellectuelle. Poursuivant sa quête de langage inachevée, elle raconte comment elle se réinsère dans la société, s'affranchit de la censure intérieure et trouve sa liberté de dire.

La Femme du stalinien est le dernier roman d'une trilogie dont les premiers titres sont : L'Homme qui peignait Staline [1989] et Les Apparatchiks vont à la mer Noire [2004].

Échos des médias

« La Femme du stalinien n'a rien d'un règlement de comptes ni même d'un réquisitoire. Le roman raconte l'histoire d'une femme qui s'affranchit de la censure intérieure, expulse les non-dits par l'écriture, trouve la liberté de dire. La chose la plus importante de ce voyage, la seule vraiment importante, tout compte fait, est cette prise de parole sensible. Pour la romancière s'ouvre alors un espace de jeu qui n'est plus régi par les codes, les convenances, les lieux communs, mais par la puissance du langage. »
Suzanne Giguère, Le Devoir

Voir aussi

La Ligne de feu

La Ligne de feu

Collection «Traduction»
306 pages
Parution : 1998
24,95 $
Thomas K.

Thomas K.

Collection «Littérature»
236 pages
Parution : 1997
20,95 $
Larmes de fond

Larmes de fond

Collection «Littérature»
156 pages
Parution : 2002
20,95 $

Vos commentaires

Il n’y a encore aucun commentaire. Soyez le premier à vous exprimer!

Votre commentaire

Veillez à demeurer respectueux et à rédiger votre commentaire en bon français. Nous nous réservons le droit de modérer les contributions que nous jugerons inappropriées ou non pertinentes.